02/05/2012

Négation de l'Histoire: Barroso (Union européenne) et la Turquie (lettre censurée)

Gérard Jean, Barroso et la Turquie, Lettre envoyée à la presse le 06/09/2006, censurée :

 

On le savait : le Président Barroso est partisan d'une prochaine adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Mais dans son besoin immodéré d'étendre son domaine, il se fourvoie dans une argumentation folle, assimilant le génocide arménien ( un et demi million de victimes ) à l'Inquisition médiévale et aux exactions des puissances coloniales (Vers l'Avenir du 5 septembre). Comme amalgame on ne fait pas mieux !

Tout d'abord, l'Inquisition était un tribunal, où, certes, les droits de la défense n'étaient pas ce qu'ils sont aujourd'hui, tandis que les Arméniens ont été massacrés en masse sans aucune forme de procès.

D'autre part l'Eglise n'a jamais nié l'Inquisition, et pour cause : c'était une institution publique ; mais elle a demandé pardon pour les nombreux abus survenus dans son fonctionnement, abus imputables à des juges violents et trop zélés, rien de comparable, en tout cas, au génocide organisé par l'Etat turc.

Monsieur Barroso est d'ailleurs malvenu de parler d'inquisition, lui qui fut contraint par des menées inquisitoriales de se séparer d'un Commissaire coupable d'avoir rappelé ce qu'affirmé clairement le catéchisme : que l'homosexualité est un péché.

08:54 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.